CULTURE SANG & OR

Pas de trêve pour les braves

Oisifs seront nos weekends de supporters jusqu’à la fin du mois de décembre. C’est dit. Pendant que le RC Lens, lui, cravache pour anticiper la suite. Si les joueurs sont partis profiter de la vie en Thaïlande ou aux Bahamas, la préparation du futur proche se dessine actuellement derrière les grilles bordant l’enceinte de La Gaillette. On peut s’amuser à se projeter mais il semble clair que le RC Lens se doit de remplacer Jimmy Cabot, blessé jusqu’à la fin de saison, et potentiellement Adam Buksa, dont la disponibilité à court terme semble également compromise. Et qu’il est bon d’observer que le RC Lens se trouve aujourd’hui dans une situation extrêmement rare pour un club de football ; le club Sang et Or peut se targuer de réussir à combiner bénéfices financiers et performances historiques sur le rectangle vert. 

Arnaud Pouille peut se féliciter de l’exceptionnel rendement du RC Lens (crédit : Le Parisien)

Une double performance de taille qui, à coup sûr, comble le grand argentier du club artésien Joseph Oughourlian. A vrai dire, on a plutôt l’habitude de voir des clubs de football recourir à un endettement massif, et parfois dangereux, pour satisfaire leurs objectifs sportifs. Ce qui n’est pas le cas en Artois, et cette situation de double confort pourrait permettre au RC Lens de se positionner avec autorité sur des profils à fort potentiel dès cet hiver. Et ainsi poursuivre sa politique de recrutement ambitieuse, qui doit permettre à l’effectif de rester hautement compétitif jusqu’à la fin de l’exercice. Et anticiper la saison prochaine. Le coup derrière la tête qu’a représenté le départ de la cellule Performance, annoncé juste après la victoire contre Clermont Foot, n’a en rien modifié les projections d’un RC Lens qui semble déterminé à retrouver les sommets. 

Les inconnues

Cette trêve internationale inédite, qui précède le mercato hivernal, amène tout un lot d’incertitudes à un football européen qui se doit de gérer une saison coupée en deux championnats. Des inconnues que le RC Lens cherchera à maintenir à un niveau le plus bas possible comme il le fait avec brio depuis maintenant deux saisons et demi. Julien Le Cardinal est déjà arrivé en tant que joker (environ 3M€), et rejoindra le groupe dès la reprise de l’entraînement, prévue dans une semaine. Il se dit ça et là qu’une ou deux recrues supplémentaires pourraient venir renforcer l’effectif de Franck Haise. La Voix des Sports avance même ce matin le nom de Ken Nkuba, espoir belge de 20 ans évoluant au poste d’ailier à Charleroi SC. Les perspectives permises par l’extraordinaire début de saison sont autant d’éléments concrets sur lesquels le RC Lens peut se reposer afin de mener sa réflexion, sachant qu’une autre inconnue à fort pouvoir catalyseur se présente au bout du chemin : le retour en Coupe d’Europe.

Vous souhaitez partager l'article ?