CULTURE SANG & OR

“Openda colle parfaitement au RC Lens”

On est beaucoup à ne pas l’avoir vu venir (sauf peut-être ici). Et on est au moins tout autant à avoir fait le parallèle lorsque l’information est sortie. A s’être rappelé de cette douce excitation la dernière fois qu’un attaquant au profil “danger man” était arrivé au RC Lens en provenance de Belgique. Bel héritage que celui promis à Loïs Openda. C’est Sacha Tavolieri qui avait lâché le premier indice sur les réseaux sociaux. Ce dernier a répondu favorablement à notre sollicitation, et nous a accordé quelques minutes pour nous parler du nouvel avant-centre du RC Lens.

Salut Sacha, est-ce que tu peux te présenter à nos lecteurs ? 

Je travaille comme correspondant pour la chaîne l’Equipe, pour qui je suis le football ainsi que l’équipe nationale belges. Je collabore aussi avec RMC Sport où je commente les clubs belges en UEFA Europa League et UEFA Conference League. J’ai également été présent sur les plateaux de Champions League de la chaîne. Sinon j’écris pour Eurosport et Libération, et je produis indépendamment des contenus que je vends ensuite à la télévision belge. 

Peux-tu nous parler de ses deux saisons au Vitesse Arnhem, où il a véritablement pris son envol ?

La première saison a été celle de la régularité. Le joueur n’avait jamais eu autant de régularité dans son temps de jeu. Le coach du Vitesse, Thomas Letsch, lui a fait confiance, et l’a aligné à tous les matchs, faisant vraiment de Loïs un joueur de base de son collectif. Et il le lui a bien rendu en marquant 10 buts et délivrant 4 passes décisives. La seconde saison a été celle de la confirmation, Loïs a été exceptionnel en finissant 2ème meilleur buteur de l’Eredivisie (ndlr : en marquant 18 buts, derrière Sébastien Haller, parti cet été au Borussia Dortmund). Il convenait parfaitement au championnat hollandais de par ses qualités de vitesse, d’explosivité et de finition. Openda marche beaucoup à la confiance. La L1 est un championnat très différent mais on peut avoir bon espoir sur le fait qu’on retrouvera toutes ses qualités au RC Lens cette saison. 

Le RC LENS PLutôt que le rc Strasbourg, l’OM, ou encore des clubs allemands

Il semble que Bruges souhaitait le réintégrer. Lui semblait décidé à changer d’air. Est-ce une surprise pour toi de le voir débarquer à La Gaillette ? 

Ce n’est pas du tout une surprise que de le voir à Lens. Oui, cela faisait un moment qu’il avait la volonté de quitter le Club de Bruges. Il y a eu des choses qui se sont passées en interne qui ont fait qu’il ne sentait pas la pleine confiance de ses dirigeants. Il avait une priorité, c’était d’aller en Ligue 1, et a rapidement confié à sa mère qu’il voulait rejoindre le RC Lens. D’autres clubs étaient intéressés, comme le RC Strasbourg, l’OM, ou encore des clubs allemands, mais globalement le RC Lens était le club qui convenait le mieux à son profil. Notamment par rapport à ce qui lui a été présenté par Florent Ghisolfi, à savoir de remplacer Arnaud Kalimuendo en attaquant de profondeur. Le RC Lens est un environnement très favorable où il fait bon vivre, où on sent beaucoup d’amour autour du club. On est bien à Lens. 

Quelles sont ses qualités ? Et ses points d’amélioration ? 

Ses qualités sont l’explosivité, la vitesse. Depuis qu’il est jeune, il a toujours été le plus fort à ce niveau-là. Il a construit sa réputation sur ces qualités. Il est très efficace. Globalement, quand il est face au but, c’est un tueur. Techniquement, il a parfois manqué de justesse, notamment sur le premier contrôle, la première touche. A lui de progresser dans ce domaine.

Le successeur de Kalimuendo portera le numéro 27 (crédit : rclens.fr)

Il est désormais international belge, quelle est son image auprès du grand public en Belgique ?

Loïs Openda reste un joueur peu connu en Belgique. Il a joué avec le Club de Bruges en Ligue des Champions pendant deux saisons, notamment sous Philippe Clément en 2019 (ndlr : qu’il recroisera en Ligue 1 cette saison). Mais il n’est pas encore très connu du grand public. Bien sûr qu’aujourd’hui, la plupart des jeunes qui sont sur les réseaux sociaux connaissent Loïs Openda, mais il reste un joueur émergeant, qui n’est pas encore une personnalité affirmée et qui ne peut donc pas être considéré comme un cadre. Il vient tout juste de fêter sa première sélection avec les Diables Rouges, contre la Pologne en Nations League (ndlr : Loïs Openda a ensuite enchaîné et compte désormais 3 sélections à son compteur, pour 1 but).

crédit : Mickael Marques (@MyckiMFootball)

Comment est-ce que tu analyses sa trajectoire de progression ? Et comment vois-tu son futur ? 

Globalement, la trajectoire de Loïs Openda est parfaitement gérée. On parle d’un jeune liégeois qui a commencé dans un petit club de village, qui a été repéré par le Standard de Liège, où il a fait deux saisons. Par la suite, il est donc passé par le Club de Bruges, jusqu’à l’équipe première. Il s’est fait prêté au Vitesse Arnhem, dans le bon club, et a réussi à confirmer, à gagner en régularité. Son entourage a parfaitement bien travaillé. Là, le RC Lens, c’est la grosse étape avant certainement l’Angleterre ou l’Allemagne. Sa mentalité et sa façon de jouer collent parfaitement au RC Lens et à la philosophie de Franck Haise. Je suis absolument convaincu qu’il va ravir le Stade Bollaert-Delelis. 

Un grand merci à Sacha Tavolieri (@sachatavolieri) pour sa disponibilité et ses réponses.

Retranscrit par Antoine

Vous souhaitez partager l'article ?