CULTURE SANG & OR

“Ne Jamais Lâcher”

Crédit: MATTHIEU BOTTE – VDNPQR

Il me revient l’honneur d’ouvrir cette nouvelle rubrique sur le site Culture Sang et Or. Vous me direz, il est de meilleur jour pour commencer mais…

Qu’attendions-nous de ce match ? Une qualification bien évidemment mais aussi (et peut être même surtout) une prestation plus sérieuse et plus offensive que face à Marseille qui a été plus forte que nous, certes, mais et surtout contre laquelle nous n’avions pas été suffisamment entreprenants et offensifs. 

Monaco allait se présenter devant nous pour nous livrer ces réponses.

Cette prestation tant attendue, à mon sens, nous l’avons eu. Coupée par un petit entracte de 10mn. 10 petites minutes où l’on a subi l’efficacité « chirurgicale » des joueurs de l’ASM. Nos largesses défensives étaient, sur ces quelques minutes, trop grandes pour laisser des joueurs de la qualité de notre adversaire du soir libres.

Mais avant ces 10 minutes de cauchemar, 20 minutes d’une rare intensité ou nous n’avons quasiment pas laisser respirer cette équipe de Monaco. Et après ces 10 maudites minutes, la machine s’est remise en route, conclue par un but de Saïd représentant toute notre rage de vaincre et de ne jamais s’avouer vaincus. Le but au retour de la mi-temps a continué à renforcer ce sentiment. « On a donné les choses pour y croire » a dit Franck Haise et tout le monde a continué d’y croire.

Continuer d’y croire et ne rien lâcher. Voila ce qu’est devenu le Racing Club de Lens version 2021-2022. Lille et Saint Étienne peuvent en témoigner ! Et les équipes qui nous affronterons savent maintenant qu’avec les lensois les matchs dureront 95 minutes !!! Aucune équipe ne sera plus jamais à l’abri. Cette peur ne quittera plus nos adversaires.

Nous prenons des buts, certes, et nous en prendrons encore beaucoup d’autres. Ce jeu en déséquilibre mis en place par notre coach est risqué, très risqué, trop risqué ? N’est-ce pas le risque qui procure des émotions ? Cette équipe ne procure-t-elle pas d’émotions ? N’est-ce pas ce que nous cherchons en supportant nos sang et or ? Oui ce principe de jeu est risqué mais il procure tellement d’émotions. Le salut passera par le jeu et ce jeu nous l’avons ; corrigeons mais ne changeons rien.

Après tant de déconvenues ces dernières années, profitons ! Profitons de ce qu’ils nous offrent. Et lorsque Bollaert réunira à nouveau ses 38 000 âmes, continuons à les encourager, à ne pas les lâcher. NE JAMAIS LÂCHER !

Matthieu L.

Vous souhaitez partager l'article ?