CULTURE SANG & OR

ITW STRASBOURG – LENS AVEC RaCingScope

Le premier tour de la coupe de France passé sans gros accrocs, replongeons maintenant dans le championnat. Deux petits matchs contre des équipes moins bien classées qui vont nous amener à Brest et au 16eme de finale de la coupe de France. Mais, car il y a un mais, la première de ces confrontations nous conduit à Strasbourg. L’autre Racing est une des équipes qui nous réussit le moins ces dernières années. Combinez à cela une mise à pied de son entraineur pour provoquer « le déclic », les ingrédients sont maintenant tous réunis pour transformer ce match contre l’avant-dernier de ligue 1 en piège. Pour nous permettre d’y voir plus clair, nous avons donc demandé à RaCingScope son analyse sur la situation du RCA et de ce match de la 18eme journée.

Crédit Photo: Getty Images

Culture Sang et Or : Bonjour, petite question rituelle : peux-tu te présenter à notre communauté ?

RaCingScope : Salut tout le monde c’est RaCingScope, je tweet sur le Racing depuis quelques années mais suis supporter depuis toujours. J’ai connu des hauts (8ème de coupe de l’UEFA au stade, 2 victoires en CDL…) et aussi des très bas (descente au plus bas, L2, national… Cfa2…) mais on est toujours là, sur les annexes de l’abbé Deschamps, de Dijon ou au Parc des princes. Je continuerai toujours de soutenir mon équipe parce que je suis strasbourgeois.

CSO : Entrons directement dans le vif du sujet. 6eme l’an passé, Strasbourg se retrouve dans une position très inconfortable après la première partie de saison. Que se passe-t-il au racing ?

RCS : Ah oui les questions franches c’est tout de suite, il n’y a pas de sas de décompression ! Bah on s’est tout simplement vus trop beaux, le staff, les joueurs, le public. On a tous baissé notre garde par rapport à l’exigence du haut niveau et le résultat c’est que la prépa a été complètement ratée, le mercato aussi avec des non-départs qui ont handicapé tout le monde et des joueurs en sur régime qui ont été prolongés (à la demande du public notamment) alors qu’ils n’ont pas réellement le niveau…

CSO : Nous venons d’apprendre la « mise à pied » de Julien Stephan deux jours avant le match, quelle est ta première réaction ?

RCS : Je suis sous le choc, je n’ai pas réussi à taffer de la matinée. Pas réussi à réfléchir, je suis sous le choc. Cette décision n’a aucun sens, elle aurait dû être prise avant la CDM pour laisser du temps au nouveau coach si c’était déjà dans les tuyaux. Mais là c’est très tard et surtout au début d’une semaine à 2 matchs très importants et très difficiles…

Crédit Photo: SEBASTIEN BOZON / AFP

CSO: Es-tu inquiet pour le maintien ?

RCS : Oui. C’est simple à Strasbourg il n’y a jamais une saison qui se passe tranquillement, soit on joue le maintien jusqu’au bout, soit on joue l’Europe… Et en plus on aime bien se mettre des handicaps, cette saison on part de très très loin là, zéro fond de jeu, zéro envie, zéro cohérence, zéro physique maintenant zéro entraîneur, on a touché le fond et on n’est pas derniers. Donc je pense qu’on ne peut que remonter. Je crois au maintien.

CSO : Concurrents directs l’année dernière, les 2 “Racing” se retrouvent cette année avec des dynamiques opposées. Ces dynamiques ont été confortées ce week-end avec une qualification en coupe de France pour Lens et une élimination pour Strasbourg. Cela risque-t-il encore plus de vous plomber ou est-ce un mal pour un bien ?

RCS : J’aurais bien aimé dire que c’est un mal pour un bien, mais on a quasiment mis l’équipe type… On a joué pour gagner et on a proposé seulement 20 minutes de bon niveau, tout le reste est à jeter c’est une catastrophe. J’ai peur que cette élimination alourdisse encore plus les têtes déjà bien dans le noir de nos joueurs…

CSO : Nos deux clubs ont fait parler d’eux ces derniers jours dans la rubrique mercato avec un intérêt et même une offre pour Thomasson. Je suppose que tu ne verrais pas ce transfert d’un bon œil.

RCS : Je vais peut-être t’étonner mais il faut absolument qu’Adrien Thomasson aille chez vous, vous allez jouer l’Europe, vous avez aussi un beau public y a de quoi vivre une belle aventure. Par contre ce serait bien qu’il aille chez vous au mercato d’été et pas maintenant. C’est aussi son souhait, même s’il n’ira pas contre la volonté des deux clubs. C’était aussi le souhait de Julien Stephan qui s’est embrouillé une dernière fois avant de partir avec le board à ce sujet…

Crédit Photo: Getty Images

CSO : Parlons un peu du public de Strasbourg qui ressemble beaucoup dans la ferveur et la fidélité à celui de Lens. On ne sent pas encore (de ”l’extérieur”) un ras-le-bol ou une démobilisation. Tu confirmes ?

RCS : Je confirme oui et non. Le ras le bol existe mais n’est pas encore présent en tribune pendant le match parce qu’on vit une situation bizarre. Vous voyez un public gueuler “DIRECTION DÉMISSION” alors que la direction nous a sorti de l’enfer de la CFA 2 il y a 11 ans et que l’année dernière le club a atteint son plus haut classement depuis plus de 40 ans ? Les gens ont ras le bol du jeu et des résultats, mais c’est encore trop tôt je pense pour qu’une colère se matérialise dans les faits.

CSO : Le duel de ce mercredi semble déséquilibré sur le papier, comment penses-tu que Mathieu Le Scornet (qui prend l’interim de Julien S.) va organiser l’équipe ? 2 jours seront-ils suffisants pour redonner un nouveau souffle à l’équipe ?

RCS : Je suis totalement perdu et je n’aimerais pas être à sa place… Et puis ça dépend aussi de l’avancée des discussions avec Thomasson. En l’état actuel des choses je pense qu’on va jouer en 4 4 2 losange comme lors des derniers matchs où on a vu par séquences de vrais beaux mouvements. Mais on est toujours plombés par une faute d’inattention dûe au manque de confiance donc je ne sais pas… Peut-être va-t-il repasser en 3 5 2 pour tenter de redonner confiance ? Mais pas sûr… 2 jours avec des horaires d’entraînements décalés ça ne suffit pas pour changer totalement notre manière de jouer… Reste plus que l’électro choc…

Mathieu Le Scornet Crédit Photo: RCA

CSO : Un pronostic ?

RCS : Aussi étrange que cela puisse paraître je trouve que depuis votre remontée vous avez quasiment toujours été meilleurs que nous, et paradoxalement vous êtes l’équipe qui nous réussit le mieux (avec Nice en L1) … Donc j’espère que les statistiques vont perdurer et je vois bien malgré tout ce que j’ai pu dire au-dessus une victoire 2-1 de notre Racing, le bleu et blanc.

CSO : Le mot de la fin ?

RCS : ALLEZ LE LOSC (Rires)

Non je déconne bon match à vous et ne perdez jamais votre ferveur !

Merci à @RaCingScope pour sa disponibilité, ses infos et sa sympathie.

Vous souhaitez partager l'article ?