CULTURE SANG & OR

ITW LENS – TROYES avec LE CAFÉ TROYEN

L’euphorie de la prolongation de Captain Seko et de la semaine à 7pts retombée, il est temps pour le RC LENS de remettre le bleu de chauffe pour reprendre sa marche en avant quelque peu freinée par Reims ce week end. Face à nos Sang et Or aujourd’hui, une équipe peut-être un peu trop vite enterrée en début de saison mais qui sort aussi d’une semaine faste (7pts également). L’ESTAC de Bruno Irles se présente ce vendredi à Bollaert pour nous surprendre et tenter d’effacer les fantômes du passé…

Crédit Photo: L’Equipe

Culture Sang et Or : Bonjour, pour ceux qui ne vous connaissent pas encore qui êtes-vous ?

Le Café Troyen : Trois supporters à s’être lancés pendant le confinement à commenter les matchs de l’ESTAC face à l’Equipe 21. On assure depuis peu les lives sur la chaîne Twitch du club.

SCO : Après un démarrage de saison compliqué, il semble y avoir un renouveau dans cette équipe de Troyes. Qu’est-ce qui, d’après vous, a changé la donne ?

LCT : 3 matchs et 3 défaites. Certains commençaient déjà à creuser notre tombe et même des pseudos supporters troyens ! Et puis il a suffit d’une semaine à 7 points pour leur couper le sifflet. Ce qu’il s’est passé ? C’est assez flou mais on peut dire que la fin du mercato y est pour quelque chose. Les velléités de départ de certains ont pris un coup d’arrêt, les arrivées ont peut-être rassuré le groupe, je pense à Rony Lopes qui peut nous faire du bien cette saison.

CSO : Le mercato s’est terminé la semaine dernière. Êtes-vous satisfait de celui-ci aussi bien au niveau des départs que celui des arrivées ? Quel sont pour vous les pépites à suivre cette année ?

LCT : Un mercato qui a eu du mal à se dessiner mais qui au final semble mieux réussi que l’an dernier. Les différents postes ciblés ont trouvé preneur et les joueurs qui n’avaient plus de temps de jeu ont trouvé une porte de sortie. Notre grosse déception reste le départ de Biancone qui avait été un grand artisan du maintien l’an dernier.

Crédit Photo: ESTAC.fr

Au rang des belles trouvailles, je pense à Odobert, jeune de 17 ans arrivé du PSG sans y avoir signé pro ou encore à Bruus, latéral danois qui a vite fait oublier le départ de Kaboré.

CSO : Vous allez affronter un Lens qui, en ce moment, marche sur l’eau dans un Bollaert plein comme à son habitude. Je suppose que les mauvais souvenirs de la saison dernière sont encore bien présents dans la tête. Craignez-vous que le scenario se répète ?

LCT : Aucun souvenir du match de l’an dernier bizarrement !!! Lens marche sur l’eau, effectivement. Et Troyes ne marque plus à Bollaert (ça fait 6 matchs, depuis 2012 !) Donc quitte à ne pas marquer, il faudra essayer de réaliser notre premier clean-sheet de la saison car vu notre niveau défensivement cette saison, il est possible que le scénario se répète …

CSO : Bruno Irles (arrivé en janvier 2022) a réussi à sauver le club l’année dernière. Pensez-vous qu’il va mettre en place un dispositif spécial pour ce match contre Lens ?

Le coach semble avoir annoncé en conférence d’avant match qu’il ne ferait pas de plan spécial. On va déjà devoir bricoler encore en défense avec l’absence de Bruus (blessé), de Salmier (suspendu), la 1ère apparition dans le groupe de Conté qui revient de blessure. Pour le reste, on va rester sur du classique avec notre 5-2-3.

Crédit Photo: AFP – Denis Charlet

CSO : Un petit Pronostic ?

LCT : En toute objectivité, je vois les troyens s’imposer 3/2. On prend énormément de buts cette saison et on est aussi capables d’en marquer beaucoup. Et on a pris l’habitude de prendre des points quand on ne s’y attend pas du tout (et inversement). Sachant que beaucoup nous voient venir à Lens pour prendre une pilule, on aura une surprise !

CSO : Au fait comment s’est passé votre dernier déplacement à Bollaert (sportif mis à part) ? Un nouveau déplacement pour cette partie ?

LCT : Si on se place dans la peau d’un footix qui vient juste voir un match de football, l’expérience était sympa. On aurait aimé déambuler autour du stade, sentir encore plus la ferveur, l’odeur des frites fricadelles… Malheureusement, pas de déplacement cette année car nos jobs respectifs ne nous permettent pas de nous libérer suffisamment tôt vendredi. Mais on sera en live sur Twitch dès 20h et debout sur les 3 buts Troyens !!

CSO : Le mot de la fin

LCT : Après avoir pris un but par notre ex-joueur de poche, formé au club, en L2 à Bollaert dernièrement #CorentinJean #Tic on espère vraiment ne pas prendre un but par son compère de l’époque #JimmyCabot #Tac !

Merci au Café Troyen (@LeCaféTroyen) pour la rapidité de leurs réponses.

Vous souhaitez partager l'article ?