CULTURE SANG & OR

Interview | Envertetcontretous

Le match contre l’ASSE approche. On parle d’un match à guichets fermés. Comme le veut la tradition, CSO est parti à la rencontre de l’adversaire, afin de faire un bilan de compétences mais également d’échanger de manière transparente. Paul, journaliste qui collabore avec l’excellent site envertetcontretous.fr, nous a accordé une belle interview dans laquelle il revient sur l’état sportif et extra-sportif de l’ASSE en vue du match de dimanche. Qui seront les plus forts ?

L’ASSE a vécu une saison difficile l’année dernière. Il y a de l’optimisme pour cette nouvelle saison ?
“La saison dernière a été conditionnée par le fait qu’il n’y a pas d’argent à l’ASSE. Les finances sont à sec à cause du Covid et de Mediapro, mais également des nombreux prêts contractés ces dernières années pour recruter. Financièrement le club était à l’agonie, et les ventes de Saliba à Arsenal et Fofana à Leicester ont permis de respirer. Du coup, les Verts tentent de faire des coups avec des joueurs comme Maçon ou Neyou. Ce dernier a d’ailleurs été notre révélation de la saison dernière.

Cette saison, hormis KMP, Jessy Moulin ou Pape Cissé, la plupart des joueurs qui étaient titulaires la saison dernière sont encore au club. On a gardé l’ossature, et les jeunes qui ont été lancés peuvent compter sur leur expérience de la L1 de la saison passée. Je nous vois terminer entre la 11ème et la 15ème place. Finir 11ème comme la saison passée serait un petit miracle.”

Claude Puel

Claude Puel reste l’homme fort du projet ?
“Oui et non, quand CP arrive, il est manager général, et siège au conseil d’administration du club. Il a les pleins pouvoirs. Il décide aussi au sein de l’administration, sur des thématiques qui vont au-delà du sportif. En 2019, il ne s’attendait pas à ne pas pouvoir recruter. La situation financière lui a en quelque sorte mis des bâtons dans les roues. Il a fait beaucoup de ménage structurellement parlant, et a resserré le club autour de l’essentiel. C’est un homme très clivant, soit on l’aime soit on le déteste. Jusque dans le vestiaire.

Son projet est d’accélérer la professionnalisation des jeunes. Il en a lancé une grosse dizaine la saison passée. A mes yeux, Lucas Gourna-Douath est le plus grand espoir. Si tout se passe bien pour lui, il pourra être revendu autour des 40 M€ de Fofana ou Saliba. Puel peut compter sur la génération qui a remporté la Gambardella 2019, et que l’on voit actuellement sur le terrain. Il n’a pas les finances pour faire les mêmes types de joueurs qu’avait pu faire Galtier. Par exemple, en ce moment, des joueurs comme Germain ou De Preville sont inaccessibles à l’ASSE.”

De quels joueurs devons nous nous méfier ?
“Khazri, c’est le facteur x. Il est capable de renverser le match, mais aussi de le faire dégoupiller, si on prend le match de la saison dernière en référence. Wahbi, c’est un vrai poison pour les défenseurs. Cette saison, il semble être très affûté. Il cavale pendant 90 minutes, chose qui n’était pas le cas auparavant. Et puis c’est un artificier. Il peut marquer dans n’importe quelle position. Le weekend dernier contre les Merlus, il égalise sur un penalty qu’il avait lui-même provoqué.

Sinon, je pourrais te parler de Mahdi Camara, notre capitaine, qui est un milieu qui met beaucoup d’impact et qui cherche à jouer vers l’avant. Le danger ne viendra pas directement de lui, mais ça reste un joueur majeur de notre effectif.”

Le jeune capitaine Mahdi Camara, homme de base de l’ASSE

Le Racing a concédé le match nul (1-1) face au Stade Rennais. Un résultat identique pour ton équipe lors de la réception de Lorient. Que retiens-tu de ce match ?
“Le match de Lorient était un bon match de football. Franchement, je ne m’attendais pas à ce niveau et cette intensité. Physiquement on était bien. L’adversité proposée par Lorient était quand même faible ; l’équipe est arrivée décimée, je pense qu’on aurait dû gagner. Je crois qu’on tire 20 fois, on en cadre 3, et on marque sur pénalty. Tu vois un peu l’étendue du chantier qui reste du côté de l’ASSE.”

Bollaert ouvre le bal des parcages cette saison pour les Verts. Doit-on s’attendre à un gros parcage Vert ?
“Un groupe, les Green Angels, ne va plus à GG et ne fait plus les déplacements tant qu’il n’y a pas d’éclaircissement sur les utilisations du passe sanitaire. Ils ont communiqué donc on peut en parler. Ce n’est pas que le groupe est antivax ou quoi, c’est simplement qu’ils souhaitent obtenir des informations claires sur l’utilisation des données personnelles. Les Magic Fans n’ont quant à eux pas communiqué, mais on a eu la bonne surprise de voir qu’ils étaient présents à Geoffroy Guichard contre Lorient. Je ne serai pas surpris qu’il n’y ait pas un grand mouvement depuis Saint-Etienne pour le match de dimanche. Mais on pourra sûrement compter sur la diaspora verte pour remplir notre parcage.”

Quel regard portes-tu sur la saison 2020/21 du Racing ?
“La saison a été surprenante, dans la mesure où pas grand monde vous voyait à ce niveau. Même s’ il faut tempérer les places et les points. Les écarts entre le milieu de tableau et la fin de L1 sont très resserrés. Lens était une équipe promue qui n’avait pas peur de jouer, sans s’enfermer dans un schéma. Je connais très peu Franck Haise, mais ça m’a l’air d’être un vrai bon mec. J’ai eu le plaisir de le voir en conférence de presse. Et le groupe aussi, on a vraiment le sentiment qu’il est composé de bons mecs. Je me rappelle de votre victoire à Saint-Etienne, en conférence de presse, il y avait un joueur lensois qui se faisait tailler. Symptomatique d’une belle ambiance alors que nous on était clairement dans le dur. Il y a des mecs qui savent jouer au ballon, et d’autres qui dégagent quelque chose comme Flo Sotoca.”

Denis Bouanga est cité comme piste potentielle au RC Lens. Tu le vois rester ?
“Denis a fait une superbe première saison, mais la seconde était moins bonne. Globalement son apport est plutôt décevant. Le rôle d’attaquant numéro 1 de l’ASSE semble un peu grand pour lui. On ne sait pas ce qu’il a dans la tête, veut-il rester ou partir ?
Après ce n’est pas le genre de la maison (ndlr : Puel) de vendre un joueur à un concurrent en L1. J’ai cru voir des intérêts de Villarreal et de l’OM pour lui. A voir.”

Quel joueur lensois aimerais-tu voir arriver à l’AS Saint-Etienne ?
“Si je devais écouter l’affect, je te répondrais Sotoca. Je ne sais pas ce qui se dit sur Sotoca chez vous, mais moi je trouve qu’il a un vrai truc. Sans être péjoratif, ce n’est pas un immense joueur, mais quand il est sur le terrain, il donne tout, et en plus il met des buts. Ganago c’est vraiment aussi pas mal. J’aime beaucoup Doucouré (il réfléchit à voix haute)… oui si on avait les moyens de le faire, il faudrait faire Doucouré. Pour moi c’est votre meilleur joueur.”

Un prono pour ce match ?
“Je suis littéralement claqué au sol en pronostics (rires). Allez, je pense qu’on va perdre “lourdement”. 2-0 pour Lens.”

Un petit mot pour la fin ?
“Pour les supporters, oui. Et cela va au-delà des groupes ultras. C’est trop cool de voir qu’il n’y a pas de jauge pour le match de dimanche. Un match à guichets fermés. Ça va être la première grosse ambiance depuis la reprise du foot en France. Tous les observateurs auront un oeil sur ce match. On va assister à quelque chose de très cool à Bollaert. A Sainté, c’est le foot qu’on adore. Je suis hyper impatient d’être à ce dimanche.”

Un grand merci à Paul du site EVECT et bon voyage en Artois dimanche !

Retranscrit par Antoine

Vous souhaitez partager l'article ?