CULTURE SANG & OR

Ça fait du bien au moral !

C’est par ces mots que Massadio Haïdara finit son interview au micro du RC Lens lors du traditionnel debrief d’après match. Le moral, dieu sait qu’on en avait besoin ces derniers temps. Même si l’ambiance n’était clairement pas à la panique, la statistique de 9 points pris sur 33 possibles commençait à peser dans la tête des supporters. Aussi nous espérions tous que ce sentiment n’allait pas se transmettre à notre équipe.

Après une prestation « compliquée » la semaine dernière face à un relégable, nous avions l’occasion de nous rattraper face à un autre adversaire supposé facile.

F. Sotoca à la lutte avec J. Guilavogui Crédit photo : Icon Sport

La première demi-heure fut idyllique : nous voilà revenus le temps de 30 minutes en novembre, contre Troyes. Tout réussissait aux lensois. Après un contre favorable sur un déboulé de Clauss, Kakuta caressait le ballon pour le transmettre à Kalimuendo pour une autre caresse qui finissait dans le but Bordelais. Trois minutes plus tard, Sotoca, qui a montré beaucoup d’envie et une combativité retrouvée sur ce match, servait Haidara pour une nouvelle occasion qui finissait cette fois ci dans les gants du gardien. Qu’à cela ne tienne, après une énorme combinaison entre Clauss et Sotoca, Wooh se faisait déséquilibrer dans la surface. Et c’est 5 minutes après la transformation de Kakuta qu’Haidara servait captain’ Seko pour porter la marque à 3-0.

Plus rien ne pouvait nous arriver. Sauf que… Contrairement au match de Troyes, l’équipe a vécu une série difficile ces trois derniers mois. Et comme un créancier qui sait toujours se rappeler à vous quand on s’y attend le moins, la déconcentration, la facilité ou le manque d’envie nous ont rattrapés. Une passe facile pour tuer le match oubliée et dans la foulée, c’est la punition !

Les démons remontent à la surface. Qui n’a pas vu le scenario du match aller se reproduire ? Ou le match de Nantes se rejouer ? Mais cette fois ci l’équipe a tenu bon. Malmené sur quelques occasions et jusqu’à la fin du temps additionnel, cette équipe a tenu. L’explosion de joie au coup de sifflet final a libéré tout un stade et toute une équipe. Et que cela fait du bien ! Cette fois-ci c’est bien l’aspect mental qui nous a fait gagner comme l’a souligné le coach. La victoire n’a pas été aussi facile qu’on aurait pu s’y attendre mais la marche avant est réenclenchée. En conférence de presse, cette semaine, Flo Sotoca parlait de problèmes de « motivation ». En voilà une bonne dose pour repartir et regarder à nouveau devant vers le match de Lyon et ça, ça fait du bien au moral !

Matthieu L.

Vous souhaitez partager l'article ?