CULTURE SANG & OR

LES « BILENS » SAISON 2021/2022… EPISODE 1 : LES SUPPORTERS

A regret, notre magnifique saison est belle est bien finie. Avant de commencer à penser au mercato et à l’année prochaine, il est temps de se poser et de jeter un petit regard nostalgique sur ce que nous venons de vivre. L’heure est donc aux traditionnels bilans de fin de saison.

Commençons cette fois ci par l’un des acteurs majeurs de cette année : les supporters ! Pierre angulaire et douzième homme infaillible de notre équipe, il était normal qu’ils commencent notre petite série d’interview « BiLens » ! Nous leur avons posé quelques questions sur le bilan de cette saison.

CSO : Quel est pour vous le joueur lensois de la saison ?

Julius : Cheick Doucouré, en plus d’être un monstre à la récupération, il est devenu la plaque tournante de notre première relance, il casse des lignes avec une facilité déconcertante… A seulement 22 ans…

Jonathan : Difficile de citer un autre joueur que Seko Fofana.

Thibault : Gradit qui est, je pense, l’un des joueurs dont on parle le moins mais qui est très très fort. C’est l’équilibre de la défense.

Thomas : Fofana et Kalimuendo. Fofana de par sa régularité, l’équipe dépend un peu de lui. Quand il est au niveau, on peut battre n’importe qui. Quand il est un peu en dessous physiquement ça se voit et l’équipe en pâtit. Je rajoute Kalimuendo car cette saison est pour lui la saison de la confirmation et de la maturité. A son (jeune) âge il a su se rendre indispensable à l’équipe et nous a débloquer des situations à lui seul …

Alexandre : Jonako Claufana. Patron du milieu de terrain, piston droit dangereux, buteur sur coup franc ou dans les arrêts de jeu, meilleur joueur africain du championnat et nouveau membre de l’équipe de France, sa saison fut tout simplement historique !

En parallèle, il faut absolument citer le nom de Jonathan Gradit. Moins connu du grand public, moins salué par la presse, moins adulé par les supporters, et pourtant plus régulier !

Galibot : Seko Fofana comme une évidence. Déterminant dans de nombreux matchs (asse, losc…) décisif et leader de vestiaire. Mentalité au top qui correspond parfaitement à notre club.

Crédit photo: ligue1.com

CSO : Quel est pour vous le plus beau but de la saison ?

Jonathan : Le but de Kalimuendo face à Troyes. Il est aussi beau que difficile à inscrire.

Thibault : Fofana contre Bordeaux qui démontre toute sa rage et son talent.

Thomas : Il y a débat entre celui de Frankowski à Marseille et celui de Fofana contre Reims ( qui permet l’égalisation ) mais je dirais Frankowski pour l’entièreté de l’action, le dégagement, la déviation de Sotoca et derrière la course et l’enchaînement de Frankowski sont sublimes !

Alexandre : Puis-je faire un top 3 dans le désordre ? Si oui je mettrais le coup-franc direct de Clauss contre Lorient (« enfin ! », n’est-ce pas Grégory Lallemand !), le but de filou de Sotoca contre Clermont, ceux de Frankowski dans les derbys et contre Marseille, ceux de Fofana à Sainté et contre Lille en Coupe. Comment ça, mon top 3 est pratiquement un top 10 ?

Galibot : Seko à St Étienne, décisif dans les derniers instant frappe enroulée et puissante à la fois. Maîtrise complète de son geste.

Julius : Frankowski contre l’OM. Après une énième déviation de Sotoca de la tête, un enchaînement crochet frappe pied gauche d’un très haut niveau technique (qui nous laisse entrevoir de futurs grands moments avec notre international polonais).

Crédit photo: D.R ligue1.fr

CSO : Quel est pour vous le plus beau match de la saison ?

Alexandre : J’ai du mal à départager Marseille-Lens et Lens-Troyes. La victoire au Vélodrome était splendide, face à un adversaire très solide, avec un scénario à rebondissements et un but incroyable de Frankowksi, sans oublier la célébration de Saïd, mais le succès contre Troyes m’a donné un tel sentiment de puissance ! Honnêtement, je me suis un peu emballé après ce match et j’étais persuadé que l’on finirait européen.

Julius : Marseille- Lens (J8) : Lens a fait souffrir les Marseillais au Vélodrome. Collectivement c’était du très haut niveau pour rivaliser avec les individualités marseillaises.Et ce refrain s’est répété contre les autres grosses écuries par la suite….

Thibault : le derby à Lille, une ambiance exceptionnelle des lensois là-bas car j’y étais et le retour à la gaillette qui était monstrueux.

Jonathan : OM-LENS. Peut-être le plus beau match de ligue 1 cette saison.

Galibot : Losc-Lens, victoire dans le derby chez le voisin toujours jouissant. Et celui du PSG à Bollaert dans la maîtrise et l’application de notre jeu.

Thomas : Marseille – Lens certainement un des meilleurs matchs de L1 cette année, des buts, du suspense, l’intensité … tout y était !

Crédit Photo: MATTHIEU MIRVILLE / DPPI via AFP

CSO : Quel est pour vous la révélation de la saison ?

Galibot : David Pereira Da Costa. Il s’impose dans le 11, prend la place de Kakuta petit à petit. Techniquement très fluide, une aisance balle au pied qui fait vachement plaisir. Sa confiance commence à parler sur le terrain en le libérant et j’ai l’espoir que Kakuta l’encadre pleinement comme Leca peut le faire avec Farinez.

Jonathan :  Kevin Danso. En début de saison, je ne pensais pas qu’on oublierait si vite Badé, finalement on l’a vite oublié.

Alexandre : David Pereira Da Costa. J’étais dubitatif à son sujet jusqu’à la fin de l’hiver, le jugeant trop frêle pour pouvoir s’imposer et développer son jeu en Ligue 1. Et pourtant, même s’il devra confirmer, il a d’ores et déjà prouvé que je m’étais lourdement planté et qu’il avait le potentiel pour être notre meneur de jeu titulaire dès la saison prochaine. C’est l’un des grands artisans de notre grandiose fin de championnat !

Thomas : Kalimuendo sans aucune hésitation. Qui aurait cru qu’il finirait meilleur buteur de l’équipe en L1 ? Qui aurait cru qu’il serait autant indispensable à l’équipe et qu’il nous débloquerait de situations compliquées … Pour moi c’est notre révélation cette année mais surtout LA confirmation d’un potentiel et d’une marge de progression énorme ! J’espère sincèrement que le club fera tout pour le recruter définitivement.

Julius : Kevin Danso: Remplaçant désigné de Badé, il est passé de défenseur dur sur l’homme, à boss de la défense : infranchissable en un contre un, dominateur dans les airs, rapide sur les longs ballons, à l’initiative dans les relances… Bref, la panoplie complète du défenseur central moderne…

Thibault : Pereira Da Costa sans surprises qui a brillé lorsque Gaël n’était pas là…

Crédit Photo: MadeinFOOT.com

CSO : Quel est pour vous le tournant de la saison ?

Thibault : l’après trêve internationale après le match de Troyes où on gagne 4-0 car ça a été beaucoup plus compliqué.

Julius : Lens-Nice : 3-0 après avoir été (une nouvelle fois) réduit à 10. Ce coup du sort a exacerbé la force de caractère de l’équipe et le soutien des supporters, unis par un sentiment d’injustice relativement présent cette année.

Thomas : Pour moi ce sont les 2 matchs contre Strasbourg, on perd 1-0 à chaque fois avec un scénario très frustrant … on fait un bon match à chaque fois, on est réduits à 10 à l’aller sur un rouge très sévère, au retour on concède un pénalty très très litigieux … sur cette double confrontation on mérite je pense, de prendre 4 points sur 6 minimum et avec ces points, L’Europe est peut-être à nous !

Jonathan : La victoire en infériorité numérique face à Nice. Ça a relancé notre saison, comme un second souffle autant pour les joueurs que pour les supporters.

Galibot : Victoire contre Troyes à domicile, régalade sur ce match et après un gros coup de moins bien peut être dû à un relâchement dû à cette large victoire.

Alexandre : Lens-Nice, clairement. Certes, ce match est arrivé tard dans la saison mais c’est lui qui nous permet de retrouver l’équipe qui avait tant brillé pendant l’automne. Nous n’avons jamais – ou rarement – perdu notre combativité, mais nous avons parfois déployé un jeu brouillon durant l’hiver. Contre Nice, en infériorité numérique, tout le monde s’est retroussé les manches pour « chicoter » les Aiglons et c’était un régal. Je crois que ça a fait du bien à tout le monde, joueurs comme supporters, et que ça explique en partie les bons résultats depuis.

Crédit Photo: Icon Sport

CSO : Quel est pour vous le joueur à ne pas laisser partir en fin de saison ?

Julius : Florian Sotoca, inépuisable, généreux, exemplaire, il a une influence démentielle dans un match (tire vers le haut ses coéquipiers, fait sortir de leur match ses adversaires, met la pression sur l’arbitrage) en plus d’avoir un sens tactique très aiguisé…

Galibot : Cheick Doucouré. On va sûrement perdre Seko et si on perd les deux ça sera très compliqué de rebâtir entièrement un milieu de terrain aussi performant. Doucouré est le travailleur de l’ombre quasi irremplaçable.

Thibault : Je ne pense pas être original mais c’est Fofana pour ce qu’il représente et fait sur le terrain.

Thomas : C’est compliqué de répondre tant la force de cette équipe est son collectif ! Mais si je dois choisir mon cœur balance … Cheick Doucouré, il a grandi avec nous, il fait un boulot monstrueux au milieu, c’est aussi ça qui permet à Fofana de faire une belle saison !

Ou bien Kalimuendo je suis complètement tombé amoureux de ce joueur, sa qualité, sa mentalité … tout chez lui fait qu’il doit rester à Lens, il représente nos valeurs à la perfection.

Alexandre : Trêve de plaisanterie, oublions Jonako Claufana et parlons de Clauss et de Fofana. De ma position de spectateur, loin des arcanes du club, je ne vois pas comment nous pourrions conserver les deux. Toutefois, il me semble plus envisageable de convaincre Clauss de rester. A Lens, il fait désormais partie des meubles et est assuré de jouer à son poste de prédilection. C’est un luxe qui pourrait lui permettre de participer au Mondial avec les Bleus en fin d’année.

Jonathan : Cheick Doucouré. Un joueur précieux au milieu de terrain qui permet de garder un certain équilibre entre l’attaque et la défense, ce sera difficilement remplaçable.

Crédit Photo: BOUKLA FABIEN/PRESSE SPORTS/Presse Sports

CSO : Quel est pour vous le mot pour définir la saison ?

Julius : « Identité » : Frank Haise et son staff ont gardé la même ligne de conduite : faire du LENS, et les médias (en raffolent), les entraîneurs adverses (le craignent), les supporters adverses (envient notre jeu), nos supporters (s’identifient) savent tous à quoi s’attendre en regardant jouer LENS… Et peu importent les futurs résultats, gardons le cap, on a retrouvé une image chaleureuse après des années

Jonathan : « Passionnante »

Thomas : « L’abnégation » parce que les joueurs ne pensent qu’au collectif, ils laissent leurs envies et objectifs perso au second plan, ensuite parce qu’ils ne lâchent jamais rien dans les matchs ! Et enfin l’abnégation aussi pour notre public exceptionnel qui aura tout donné du début à la fin, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, les supporters ont toujours répondu présent avec ferveur !

Alexandre : « Bonheur » Après tant d’années en enfer, voir le Racing nous régaler par son jeu, sa combativité et ses résultats est un bonheur incommensurable. Merci à Franck Haise, à ses joueurs et aux dirigeants pour nous avoir offert ce cadeau fantastique.

Galibot : « Réussite » Pour définir cette saison c’est une saison réussie pleinement. 62 points sur une autre saison on aurait pu prétendre à l’Europe avec ce total de points. On a confirmé notre 1ère saison avec la même qualité de jeu, le même état d’esprit dans ce groupe. Saison plus qu’aboutie comparée à la saison dernière en termes de points, qualité de jeu et victoire également dans 3 derbys. Pour ceci également cette saison sera inoubliable. Ce groupe sera inoubliable…

Thibault : « MERCI » Merci pour les émotions, les beaux buts, les matchs à rebondissements et merci pour la passion et le plaisir qu’on prend encore à regarder cette équipe.

Crédit Photo: RCLens.fr

Merci à Galibot (@Galibot1986), Alexandre (@RCLarchives), Thibault (@titi88485460), Thomas (@Tom_6o), Jonathan (@Smk_sht) et Julius (@Julius18016551) pour leur temps et la qualité de leur réponses.

Propos recueillis par Matthieu

Vous souhaitez partager l'article ?