CULTURE SANG & OR

ITW LENS – MONTPELLIER AVEC Allez Paillade. com

Enchainer. Après ces 2 semaines de rêve, il faut redescendre sur terre. L’équipe réussira-t-elle à digérer cette « décharge émotionnelle complexe ». En effet avant de se présenter devant l’ogre parisien ce samedi, il ne faudra pas négliger ce rendez-vous contre les Montpelliérains afin de garder un espoir de qualification européenne et pouvoir se rendre au parc pour y créer la sensation. De son côté le MHSC, sauvé, peine à se remobiliser pour cette fin de saison, le club n’ayant plus rien à jouer. Match piège par excellence pour nos lensois ?

Jonathan Clauss Crédit Photo: MATTHIEU MIRVILLE / DPPI via AFP

Nous avons posé toutes ces questions à @AllezPaillade.com

Culture sang et or : Montpellier semble marquer le pas lors des derniers matchs (1 victoire sur les 6 derniers matchs). Les joueurs sont déjà en vacances ?

Allez Paillade : Il y a eu en effet cette victoire en forme de miracle à Bordeaux, avec plus d’une MT disputée à 9 vs 11. Mis à part ça, en ce moment, c’est en effet très compliqué à Montpellier. Cette impression que les joueurs sont en vacances, on l’a tous désormais en dépit du discours de beaucoup. Car aux paroles, pour l’heure, les actes ne sont pas joints.

CSO : Le coup de moins bien de Montpellier semble coïncider avec un Savanier un petit peu moins influant que sur le début de la saison et un Mavididi qui a plus de mal depuis son retour de blessure. Pensez-vous que ces évènements soient liés ?

AP : Oui Savanier rayonne moins. Est-il perturbé par les intérêts supposés qu’on lui porte alors qu’il tarde à prolonger, lui qui sera en fin de contrat à l’été 2023? La question se pose en tout cas. Ne pas oublier aussi qu’il ne peut pas tout faire seul, ce qui n’a d’ailleurs jamais était le cas et j’en viens effectivement à Mavididi. Son absence nous a porté préjudice et son retour tarde à avoir des effets. Plus globalement, on est moins efficaces devant où pas mal d’éléments ont perdu de leur superbe (Mollet, Wahi,…)

Savanier et Mavididi Crédit Photo: F. Porcu/L’Équipe

CSO : Vous allez affronter un RC Lens en pleine confiance qui sort de 2 matchs exceptionnels. Bon ou mauvais présage ?

AP : Évidement on aura tendance à partir un peu pessimistes côté Pailladin ce soir. Maintenant, on sait que nos joueurs sont capables du meilleur comme du pire. Ça fait un moment qu’on n’a pas vu le versant positif mais plus une série avance, plus on s’approche de son terme.

CSO : Avec ces 2 succès probants et l’espoir d’une qualif européenne qui renait à Lens, quel système pensez-vous qu’Olivier Dall’Oglio va mettre en place pour contrer la furia, poussé par un stade à guichet fermé, qui semble s’annoncer ?

AP : Cela fait partie des critiques encaissées par Dall’Oglio : il n’aime pas varier. Que ce soit son onze, où sa marge de manœuvre est restreinte pour sa défense, ou dans son schéma. Son 4-2-3-1, immuable, construit autour et pour Savanier, sera à nouveau aligné à Bollaert. Les seules fois où on a changé, Savanier était absent.

Olivier Dall’Oglio Crédit Photo: Icon Sport

CSO : Un petit pronostic ?

AP : Pour le pronostic, je vais forcément me montrer chauvin en espérant un sursaut. Donc 0-1, avec un but de Mavididi pour relancer la machine.

CSO : Le mot de la fin ?

AP : En dépit de ce pronostic, je souhaite aux lensois une excellente fin de saison. Le travail qui est le vôtre depuis votre remontée force le respect. Revoir le Racing en Coupe d’Europe, à défaut d’y voir les Pailladins, ne peut être que réjouissant.

Merci à @AllezPaillade.com pour leurs réponses et leur réactivité.

Vous souhaitez partager l'article ?