CULTURE SANG & OR

Charles Boli : « Je suis Charles et c’est à moi de me distinguer. »

Invité de l’épisode 18 de l’émission Culture Sang et Or, Charles Boli est revenu sur son départ (sous forme de prêt) lors du mercato hivernal, sur le poste qu’il affectionne et sur ses début avec le PFC.

Charles Boli (crédit photo : La Voix du Nord)

Bonjour Charles et merci de nous rejoindre. Ton actu c’est donc un prêt au Paris FC. Alors, comment ça se passe ?
Franchement ça se passe bien. J’ai été très bien accueilli, l’intégration s’est bien passée. Je suis très content d’être ici et prêt à faire une bonne deuxième moitié de saison.

A quel moment s’est décidé ce départ ?
A la reprise. Ça s’est fait en deux jours. Après un premier contact avec le Paris FC, j’ai discuté avec les dirigeants de Lens puis j’ai donné mon accord. Aujourd’hui je suis très content d’être ici.

C’est le bon choix pour trouver du temps de jeu ?
C’était important pour moi de rejouer et je ne pouvais pas avoir le temps de jeu désiré au RC Lens. Donc je pense que le Paris FC est une bonne opportunité pour moi. Je n’ai pas hésité.

Charles, sous les couleurs du Paris FC (crédit photo : Leparisien)

Tu t’es blessé lors de la préparation d’avant-saison. Est- ce que tu penses que sans cette blessure tu aurais pu t’imposer dans cet effectif ?
Avec les « si » on refait le monde. C’était juste mon destin et ça devait se passer comme ça. On ne peut pas refaire l’histoire. Je suis parti en prêt pour jouer et je suis content d’être ici.

Ça se passe comment tes débuts là-bas ? Tu as du temps de jeu ? Comment te sens-tu dans le groupe ?
Nous avons joué trois matchs. J’ai été bien accueilli. Il nous reste à trouver des automatismes mais les entrainements se passent de mieux en mieux.

Comment analyses-tu la première partie de saison du Racing ?
Ils ont surpris beaucoup de monde mais moi je voyais le groupe travailler et ça ne me surprend pas tant que ça. Il y a de la qualité dans le groupe et nous n’avons rien à envier à certaines équipes de ligue 1. Avec beaucoup de travail, les résultats suivent.

Tu es le fils de Roger. Mesures-tu l’attente des supporters, surtout suite à ce que tu as déjà montré sur le terrain ?
Le fait que je sois le fils de Roger, je n’y pense pas. Mon père a écrit son histoire avec le Racing Club de Lens. Moi je suis un autre joueur, je suis Charles et c’est à moi de me distinguer.

Roger et Charles Boli (crédit photo : Mondialsport)

C’est quoi l’objectif, revenir à Lens ?
J’appartiens au RCL et je suis sous contrat jusqu’en 2022. Pour le moment je suis concentré sur ma deuxième partie de saison avec le Paris FC, après on pourra réfléchir.

Est-ce qu’en voyant l’évolution de Simon Banza, prêté au Luxembourg, tu te dis que c’est un bon exemple de la nécessité d’être prêté pour revenir plus fort ?
Je suis très heureux pour Simon, c’est un ami qui représente le centre de formation. Il s’est blindé grâce à ses prêts et ça lui a fait du bien. Aujourd’hui c’est un joueur important. Gaëtan Laura en est un autre exemple et il est aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs de ligue 2 après avoir joué dans plusieurs clubs d’un niveau inférieur. Une carrière n’est pas toujours tout rose, il faut aller de l’avant.

Tu suis l’évolution de l’équipe, tu as encore des contacts ?
Oui bien sûr, le groupe vivait bien, je m’entendais avec tout le monde.

Parle-nous des autres jeunes de l’équipe, tu leur conseillerais d’être prêtés ?
Je ne conseille rien, chacun sa trajectoire. Ils ont un potentiel incroyable et ont la capacité d’intégrer l’équipe.

Tu joueras à quel poste à Paris, toi qui est assez polyvalent ?
Milieu offensif droit pour le moment. Je suis un joueur offensif de formation et je suis venu pour évoluer à un poste plus offensif qu’à Lens.

Bientôt de retour pour danser la samba ? (crédit photo : La Voix du nord)

Est-ce que le fait que la N2 ne joue pas handicape les joueurs comme toi qui ont besoin de temps de jeu ?
Oui c’est un problème car les entrainements sans compétition c’est compliqué. Physiquement ce ne sont pas les mêmes demandes et c’est compliqué.

Tu es un joueur avec une palette assez large. Sur quel poste au RCL te verrais-tu le mieux dans le système actuel ?
Milieu relayeur ou numéro 10 car je suis milieu offensif de formation.

Tu en as discuté avec Franck Haise ?
Je ne vais pas m’étaler, on s’est dit ce qu’on pensait. Je suis revenu à l’entrainement à un moment où l’équipe marchait bien donc c’est normal de ne pas tout chambouler. Il m’a dit qu’un prêt pourrait être intéressant.

Franck Haise avait fait de toi un capitaine en N2. Es-tu surpris de cette faculté à transposer sa réussite de la N2 à la ligue 1 ?
Ça ne me surprend pas. Quand il est arrivé dans le vestiaire, les joueurs ont tout de suite adhéré.


Merci Charles, nous te souhaitons la meilleure fin de saison possible avec Paris. A très vite ! Merci également au Paris FC.

Pour revoir cette émission ici
Retrouvez l’ensemble de nos podcasts ici

Retranscription | L’équipe Culture Sang et Or

Vous souhaitez partager l'article ?