CULTURE SANG & OR

“Brice, tu n’auras plus jamais à payer une pinte à Nottingham”

From City Ground to Felix Bollaert-Delelis. Brice Samba a posé ses valises à La Gaillette , apposant sa signature au bas d’un contrat qui le liera au RC Lens pour les cinq prochaines saisons. C’était en début de semaine. Nouvelle preuve que les dirigeants souhaitent faire passer un cap à un groupe qui a échoué deux fois consécutivement aux portes de l’Europe. Brice Samba, formé au Havre, passé par l’OM et Nancy, a véritablement explosé au SM Caen au contact de Hervé Sekli, qui a rejoint le RC Lens cet été en remplacement de Thierry Malaspina. Puis, Brice Samba s’est envolé pour la Championship, et la ville de Robin Hood. Nottingham Forest, club anglais mystifié par la légende Brian Clough, et qui a retrouvé l’Élite du football britannique cet été. En partie grâce au néo-lensois. On en parle avec Louis Wheeldon, jeune journaliste, qui pleure le départ de Brice Samba. 

Crédit : teamtalk.com

Salut Louis, peux-tu déjà nous raconter l’arrivée de Brice à Nottingham ?

Samba est arrivé chez nous en tant que doublure d’Aro Muric, et n’a eu sa chance que quand ce dernier a commencé à faire pas mal d’erreurs au début de la saison 2019/20. Une opportunité s’est créée pour Samba, et il l’a clairement saisie. 

En s’imposant comme numéro 1, on a commencé à voir son influence, sa personnalité, et son talent. Au cours des trois saisons passées, il s’est placé au-dessus de tous les gardiens que j’avais pu voir jouer à Forest. Même lors de sa deuxième saison, alors que Forest était dans une forme épouvantable, il a continué à fournir des performances de haut niveau et nous a évité de sombrer.

Et bien sûr, lors de la troisième saison, durant laquelle il a été l’un des éléments clés de l’équipe qui a retrouvé la Premier League après 23 ans d’absence, en ayant notamment sauvé 3 penalties lors de la séance de la demi-finale contre Sheffield United, celle qui nous a envoyés à Wembley.

Si tu devais me donner trois mots pour définir Brice Samba ?

Je choisirais courageux, original et “shit-house” ! Et je pense qu’il serait d’accord (rires). En Angleterre, nous utilisons le terme “shit-house” pour décrire un joueur qui pousse l’adversaire à bout. C’était un peu sa spécialité et il en était fier. Il était même encouragé par nos fans. Peut-être un peu trop parfois. Il n’y a qu’à voir notre match contre Stoke à domicile cette saison pour le comprendre (rires). 

Peux-tu nous éclairer sur la situation contractuelle de Samba, qui semblait un peu complexe vu de France ? 

Cette situation contractuelle était merdique. Il semble que le club souhaitait prendre une nouvelle direction qui n’incluait pas forcément Samba comme gardien de but numéro 1. Ce qui clairement n’a pas plu à Samba. Les choses sont allées un peu loin sur Twitter, puisqu’il a commencé à parler publiquement de sa situation, et du fait que le club lui devait une augmentation de salaire qu’il n’a jamais reçue. Cela a fini par tourner au vinaigre, mais cela n’enlève rien au héros qu’il est à nos yeux.

Parlons terrain un petit peu, quelles sont ses principales forces ? 

La principale force de Samba est probablement le fait qu’il n’en a pas. Il est tellement complet en tant que gardien de but et footballeur qu’il éclipse la plupart des gardiens de la Championship, et en aurait probablement fait de même en Premier League s’il était resté chez nous. Son jeu au pied et sa capacité à distribuer le jeu sont excellents ; lorsqu’il a le ballon, personne ne panique. A Forest, on a tout de suite remarqué son absence lorsqu’il n’était pas sur le terrain, suite à son carton rouge contre Stoke notamment. Cette partie de son jeu, que son remplaçant n’avait tout simplement pas, nous a cruellement manqué. Il ne se contente pas de “toucher” son coéquipier, il lui envoie le ballon dans une zone où ce dernier pourra être efficace et avoir un impact direct sur le jeu. En Championship, les défenses sont tellement serrées et physiques que la précision de ses longues passes pouvaient parfois passer inaperçue. Mais avec plus d’espaces, qui lui seront peut-être offerts en France, je pense que sa qualité de relance sera d’une grande aide pour le RC Lens. Ses arrêts réflexes et son calme dans tous les aspects de son jeu sont également phénoménaux ; le gars n’est jamais stressé ! Il peut parfois effrayer par sa nonchalance, mais nous avons appris à lui faire confiance. Et j’imagine que vous verrez bientôt pourquoi. 

“Cet homme est spécial !”
Crédit : rclens.fr

Et si tu dois me parler de deux matchs ? 

Je pense que les deux matchs les plus marquants de Brice à Forest ont eu lieu cette saison, le derby des East Midlands contre Derby County, et la demi-finale des play-offs que j’ai déjà mentionnée plus haut. Ce sont deux matchs où son caractère et ses capacités ont vraiment brillé, et j’espère sincèrement qu’il vivra des moments de cette intensité chez vous. Je vous invite vraiment à aller voir les vidéos de ses matchs sur YouTube. Cet homme est spécial !

Qu’est-ce que tu dirais à Brice Samba si tu l’avais en face de toi, là, tout de suite ? 

A Brice ; je lui dirais simplement “merci”. Que tu es sans conteste le meilleur gardien de but que nous ayons eu au club depuis de très nombreuses années. Alors que nous rêvions tous ensemble de voir ce club en BPL, nous sommes toujours honorés que tu nous aies aidés à y arriver. Brice, tu n’auras plus jamais à payer une pinte à Nottingham !

On connaît le public anglais pour sa capacité incroyable à inventer des chants. Est-ce que Brice Samba avait son propre chant

Le seul chant que nous avions pour Samba est très basique en fait. “Samba, Samba, Samba”, avec la foule qui le pointait du doigt quand il s’approchait de nous. Jamais il n’a ignoré les fans ! Samba semble avoir conscience que le football, à la base, est un jeu, un divertissement pour nous les fans, et c’est ce dont il était fier, en plus de ses incroyables qualités de joueur. Il sait qu’il est excellent et a une immense confiance en lui. C’est pourquoi son côté “shit-house” fonctionne tellement bien. Quand le chant “Samba, Samba, Samba” retentit, c’est que son heure approche. Ça le transcende, il devient un autre homme. Je n’ai qu’une faveur : prenez soin de lui !

Un immense merci à Louis pour ses réponses. Thanks mate, we will definitely take care of your bro!

Retranscrit par Antoine

Vous souhaitez partager l'article ?